De la slow fashion urbaine, rock et cool.

 

De plus en plus de consommateurs savent que la « fast fashion » fait du mal à la planète. Des vêtements produits en trop grandes quantités qui finissent soit en invendus soit lorsqu’ils trouvent un acheteur s’abîment vite et partent à la poubelle. Des prix si bas qu’ils réduisent à l’extrême pauvreté les agriculteurs qui font pousser le coton comme les ouvriers qui fabriquent les vêtements. Des collections nouvelles qui arrivent toutes les semaines et qui changent nos habitudes de consommation. Comme si on devait acheter des vêtements aussi souvent que des produits alimentaires. Il y a 20 ans pourtant, on se contentait d’une collection printemps/été et d’une collection printemps hiver.

 

Notre envie en créant Claude & Storz est de ramener le vêtement à l’essentiel. À sa fonction première. Un  vêtement dans lequel on peut tout faire, dans lequel on est prêt à tout. Toujours élégant, toujours confortable, toujours impeccable, mais surtout, toujours cool. Nous voulons prouver qu’aujourd’hui on peut être à la fois écolo et rock.

 

Nous voulons faire revenir le monoproduit. Un seul produit étudié avec minutie et passion jusqu’à le rendre parfait.

 

Un seul t-shirt. A la fois, urbain, élégant, décontracté et étudié dans ses moindres détails. Un t-shirt à la fois pour homme et pour femme. Seuls changent ses imprimés.

Un seul polo décliné en 4 longueurs pour épouser toutes les morphologies. Aussi élégant que les plus belles chemises, ultra-confortable, adapté à toutes les situations.

Nous n’avons pas de collections été ou hiver. Ces 2 monoproduits sont un essentiel intemporel à porter toute l’année.

 

Fabriqués en coton biologique certifié, dans une usine familiale au portugal, ils rémunèrent leurs fabricants à leur juste valeur.

 

Au delà de cet engagement éthique et écologique, la marque Claude-Storz est à l’origine de la création d’un coton révolutionnaire : Le Vertical Cotton. Un coton qui créé des forêts, dynamise la biodiversité, qui pousse sur peu d’espace, enrichit ses agriculteurs, qui est bio et qui coutera moins cher au consommateur.